ÊTRE ET FAIRE

Au y’able l’équilibre, apprivoise ton chaos quotidien

Parce que c’est bien plus l’fun que de pourchasser un mirage de bonheur et de satisfaction!

Si vous me suivez ou si vous avez lu mon guide « Mieux gérer ses affaires », vous avez sûrement déjà croisé ma citation favorite : Du chaos naissent les étoiles – Charlie Chaplin. J’aime particulièrement cette citation parce qu’elle met en valeur le fait que le chaos ne signifie pas l’absence de place pour la beauté et la vie.

On entend et utilise beaucoup le mot « équilibre », mais je préfère de loin parler d’essentiel et de chaos.

Pas que je ne croie pas à l’équilibre, au contraire, on peut très bien l’observer sous plusieurs formes précises comme dans les exploits d’un funambule, ou dans le fait que deux objets dont le poids se compense sur une balance créent une position stable. Bref, l’équilibre existe c’est clair. Mon bémol est plutôt concernant notre poursuite de celui-ci dans l’existence humaine.

Quand on parle d’équilibre, on parle inévitablement d’une certaine stabilité. Ce qui nous est, certe, très utile : pour me rendre du point A au point B, j’apprécie de pouvoir le faire en équilibre sur mes deux jambes. Par contre, inconsciemment, dans l’accomplissement et l’évolution de l’humain, je trouve que ça nous pousse dans un état d’esprit propice à nous faire croire qu’on n’est pas là où on devrait être, qu’on est trop ou pas assez pour avoir ce qu’on veut ou pour se sentir bien.

Je veux dire : la vie, surtout le quotidien de quiconque ose entreprendre (sans parler des autres chapeaux qu’on porte), ressemble généralement à des montagnes russes plus qu’à une balance qui vacille pour garder sa stabilité. C’est :

  • une journée de GO, GO, GO, motivation 500%;
  • une autre de gestion d’imprévus à outrance;
  • une où on se sent comme un gros caca sans raison d’apparence évidente;
  • une autre où on dirait que les étoiles se sont magiquement alignées durant la nuit parce que tout roule comme sur des roulettes.

Bref, la plupart du temps, on compose avec des événements hors de notre contrôle et les émotions qui viennent avec. C’est plus souvent qu’autrement le chaos.

Ceci dit, à mon sens, chercher à tout prix l’équilibre dans tout ça me semble une course infinie vers toujours plus, une sorte d’illusion de succès ou de perfection. Nos moments de grandes gloires sont durement gagnés alors pourquoi pas chercher à célébrer chaque victoire, aussi petite soit-elle, au beau milieu du reste du chaos?

Remarquez, c’est ma propre perception et vous avez le droit de ne pas être d’accord, mais pour moi, on est tous à deux doigts d’être complètement fous (ou on l’est déjà tous) à force d’essayer à tout prix d’atteindre ce fameux juste milieu qui fit pas pantoute avec nos aspirations et notre mode de vie.

Aujourd’hui, on veut tout faire rapidement et, si possible, même parfaitement. On veut être conjoint, carriériste, parent, jardinier, cuisinier, ami, conseiller, gestionnaire de finance, entrepreneur et j’en passe. C’est pas une critique, on est intense, on veut profiter de toutes les opportunités au maximum et je ne suis pas différente, mais soyons francs : est-ce réaliste (ou juste utile) de penser que tout ça tiendra en équilibre? Non.

Nul doute qu’on peut visiter l’équilibre à certains moments (genre, pendant une séance de yoga) et c’est tant mieux quand on peut en profiter naturellement, mais clairement, au quotidien, on a tous intérêt à apprendre à dealer avec notre propre chaos si on veut apprécier notre présence et passage sur cette terre.

Notre réalité est remplie à ras bord de responsabilités, d’exigences qui en découlent et de désirs (les nôtres et ceux des autres). On jongle constamment avec les différentes sphères et ça implique des sacrifices et beaucoup de déséquilibres. À mon avis, c’est beaucoup plus profitable de se concentrer sur ce qui nous importe réellement et d’apprendre à choisir nos imperfections.

Pour certains, ce sera le désordre dans leur environnement, pour d’autres ce sera l’instabilité d’horaire ou le manque de constance, peut-être l’incertitude financière ou encore des turbulences émotionnelles…

Nous avons tous une longueur d’avance sur notre folie quand on arrive à lâcher prise, à en rire, en se disant qu’on essayera encore demain (ah pis au y’able l’équilibre). C’est de ça que je parle quand je dis « apprivoiser son chaos quotidien ».

On cherche à être libre. Ironiquement, on a une sacrée tendance à s’imposer toutes sortes de limites et c’est précisément ces barrières que nous nous inventons (il faut que et/ou je devrais sous prétexte que quelqu’un, quelque part, a dit que c’était bon) qui nous empêchent d’atteindre nos buts ou juste d’être bien.

Vivre et laisser vivre!

Alors que personne n’aime se sentir forcé/obligé, notre cerveau, lui, répond à l’imposition par la résistance. Drôle d’état pour entreprendre ou accomplir quoi que ce soit quand même… Je ne pense pas que la résistance soit très compatible avec l’efficacité ou la motivation.

Apprenons à remettre les choses en perspective et à choisir consciemment plutôt que de s’imposer.

Apprivoiser son chaos quotidien c’est voir, penser, agir différemment: en termes de ce qui est essentiel pour vous. Ce qui est fondamental à votre bien-être et à vos accomplissements, non pas à la fin de votre parcours, mais bien pour apprécier chaque instant de celui-ci, même si parfois c’est le déluge total. Et si jamais vous vous imaginez que c’est une façon de penser irresponsable ou égoïste, rappelez-vous que les gens heureux rayonnent et influencent positivement leur entourage. Mieux encore : les succès planétaires que nous admirons tant… On remarque une constance dans l’histoire de leur réussite : ils ont appris à apprivoiser leur chaos, pas à être des humains équilibrés. 😉

Avez-vous envie de trouver ce qui vous est essentiel pour mettre votre temps et vos énergies sur ce qui vous fait réellement vibrer? Optimisez l’organisation de votre temps, vos méthodes, votre mindset et votre environnement avec le programme Provoque ton succès.

Tagged , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire